Ayoub a passé un temps énorme pour me convaincre de commencer à vous écrire. C’est l’histoire de la Bombastic, mon premier chagrin d’amour.

Une expérience parmi tant d’autres. Celle là m’avait fait un peu de mal mais beaucoup de bien après, car j’étais devenu un autre…

Cet Articlouness est écrit par Chafik, mon assistant sur le Coaching Man To Man. Ça fait plusieurs mois que je l’encourageais à vous écrire un article afin de partager avec vous ses connaissances et son expérience.. N’oubliez pas de lui laisser un petit mot à la fin pour l’encourager à publier la deuxième partie 😉
▬ Ayoub D.

En fait, j’étais très amoureux d’elle. Elle m’aimait aussi… enfin peut-être… bon, je ne sais pas.

Ce que je sais, c’est qu’elle m’avait démoli à la fin. Justement, ça m’a permis de forger ma personnalité à nouveau avec des bases encore plus solides.

Pour tout vous dire, elle m’a froidement quitté pour un autre mec à la fin.

Suite à cela, j’étais devenu plus mou qu’une serviette de lavabo. J’ai eu aussi ma part de ces crises de mauviettes qui vous font pleurer la nuit au point de mouiller l’oreiller de larmes chaudes.

L’histoire de la Bombastic

Après ce qui s’est passé. Tout ce que je voulais, c’est de la faire revenir vers moi parce que j’étais attaché à elle. J’étais prêt à lui pardonner sa trahison (quel con).

« Ne t’en fais pas, t’es mignon, toutes les filles te désirent, t’en trouveras une autre.. »

« De toute façon elle ne te méritait pas.. »

Ces phrases venants de mes amis qui voulaient me réconforter ne faisaient qu’accroitre ma douleur. Car mes ambitions, ma joie de vivre, mon appétit, mon estime et ma confiance en soi n’avaient plus d’importance pour moi, tout dépendait d’elle. Elle était le centre du monde pour moi.

Lorsqu’elle m’a quitté, tout a chuté comme le krach boursier de 1929. J’avais constamment ce sentiment d’avoir une boule de tennis coincé à la gorge.

Comment j’en suis arrivé là ?

Je vous raconte le tout en détails.

Mise en situation

A la base, j’étais un adolescent plutôt cool avec les filles. Plus je sortais avec les filles plus j’avais encore envie de baiser. Pour arroser ma soif qui ne faisait que s’agrandir. J’avais commencé à lire des articles sur le web du style « How to attract women ? » Afin d’améliorer mon Game.

A l’époque, il n’y avait que des articles en anglais.
Il n’y avait pas encore de blogs de séduction francophones.

En suivant ces conseils, j’ai eu une certaine méthode, un scripte à suivre. Comme un algorithme pour dépasser tout ce qu’une femme pourrait sortir comme objection à mes tentatives. Car j’avais lu suffisamment pour comprendre le fonctionnement des choses. C’était magique de découvrir ce qu’il fallait faire et dire à une fille pour la ramener dans son lit au plus tôt possible.

J’étais un apprenti dragueur qui n’avait pas encore conscience des risques du jeux « The Game » Pour ceux qui connaissent la Mystery Methode. Entre autres, le risque d’avoir un chagrin d’amour si on n’apprend pas à se détacher facilement et passer à autre chose sans avoir des dégâts émotionnels.

La Rencontre

Je l’avais rencontré, comme toutes mes ex copines de l’époque, au lycée. (Je payerai 1 million pour retourner en arrière et revivre cette belle époque, vous allez savoir pourquoi) Elle était un peu spéciale, car elle était la nouvelle lycéenne qui faisait la une des discussions aux couloirs… Zineb la française.

C’était une belle franco-marocaine, une brune avec des yeux noisettes, des lèvres très fines ainsi qu’une forme Bombastic, Really Fantastic, par rapport aux autres minettes de son age.

Ils sont venus s’installer au bled psk le petit commerce de son père marchait mal en France. C’était dans mon lycée où elle était dispatché. Et bien sur, c’était le beau gosse Chafik qui allait la draguer 😉

Au début, Zineb se méfiait de tout le monde. C’était normal, qu’elle se tenait loin des autres parce qu’elle ne connaissait pas les gens au lycée. Face aux tentatives de drague des autres mecs, elle était toujours en garde.

Alors j’ai procédé doucement. Déjà, j’entretenais de bonnes relations avec son petit cercle d’amies. Ce qui m’a facilité le jeu pour m’introduire et la ramener dans mon terrain afin de la séduire.

La diplomatie et la séduction ça rime harmonieusement bien dans les échanges bilatéraux.

On s’est connu, on rigolait en groupe et nous avons commencé à partir et revenir tous les  deux au lycée parce qu’on avait le même trajet à faire. J’en profitais de flirter avec elle et la taquiner mais je savais que pratiquement parlant elle me prenait pour un ami. C’est à dire, même si on sortait le week-end en groupe, il lui faut encore un peu de temps pour qu’elle s’ouvre complètement à moi.

Doucement, mais surement. 

J’avais quand même fixé un jour J pour l’inviter à sortir en tête à tête et jouer le jeu. Vous allez voir que le jour J était une belle surprise pour moi.

En attendant ce jour, je continuais à bien me mettre en valeur à ses yeux car tout le monde me connaissait au lycée « le mec pop » mais aussi sur le chemin qu’on prenait ensemble, je croisais pratiquement tous les potes et nanas qui me saluaient. De la Preuve Sociale. Et ça, croyez moi ça ne passe jamais sous le radar d’une fille.

Vous serez toujours séduisant aux yeux d’une fille lorsque vous êtes populaire et sociable. Et c’est justement le premier Skill que nous enseignons (Ayoub et moi) sur le Coaching Man To Man pour nos élèves Rajelouness.

Les Trois Points…

Un vendredi matin, comme chaque jour au chemin du lycée, elle m’a parlé d’un match de basketball qu’elle allait jouer avec d’autres amis le lendemain soir. Elle m’avais invité à participer, puisqu’il leur manquait un joueur. J’ai dit OK, on fait comme ça. On se voit à 17h pour rejoindre les autres pour le match.

Samedi, 17h10, j’étais en tenue, je l’attendait au point du rdv.

Elle arriva en Jeans, jaquette noir, d’énormes boucles d’oriels, bien coiffées… elle me fit la bise, un parfum bien choisi qui donne envie de baiser. Surpris, je me posais pleins de questions. J’avais le flaire qu’elle allait me jouer un jeu, un sale jeu.

Je connaissais ce scénario : Elle va d’abord me dire qu’elle a annulé le match et qu’elle est venu me voir pour s’excuser parce que sa mère a programmé un plan pour la soirée et nanani nanana… Alors que la fille ira voir un autre type.

Je me disait que c’est bon, c’était perdu pour moi. Restons amis.

Quand même je voulais entendre sa version et voir si elle sait bien faire des histoires ou pas. J’avoue que mon cœur battait comme un tambour de Gnaoua avant de lui demander : « Tu vas te changer aux vestiaires pour le match ou quoi ?  »

Zineb, avec un sourire malicieux : Non, il n y a pas de match de basket.

Moi : Et les autres alors ?

Elle : Je te dis qu’il n’y a pas de match, y a pas d’autres 🙂 allons faire un tour ensemble.

Bouche bé, je ne m’attendais pas à ça !!

Elle : Sinon tu ne veux pas m’accompagner ?

Putain, elle m’avait joué un sacré tour la Bombastic. En tenue de sport pour un premier rendez-vous. BRAVO, c’est ce qu’on appel faire tourner la tête à un mec (Pour les filles qui lisent, inspirez-vous de Zineb 😉 )

Le Rendez-vous Improvisé

J’avais prévu un bon match, rentrer chez-moi après pour prendre une bonne douche et dormir. Et là jme trouve en plein rdv avec la Bombastic.

Je me sentais tellement chanceux, j’ai faillit aller prendre un ticket de loterie… :p Justement, je n’avais pas d’argent sur moi ce soir là, pour nous payer un café comme je faisais avec les autres nanas. Je ne me suis même pas bien préparé mentalement pour sortir avec la Bombastic. Mais j’ai tout de suite fait tourné ça dans ma tête. J’étais en position de force. C’était elle qui m’a invité. Malgré que c’était bien un rdv amoureux, je savais que c’était aussi une épreuve pour me tester. Il fallait improviser et lui monter que son petit jeu ne m’a pas tellement fait tourner la tête au point de perdre mon leadership.

Pendant qu’on discutait et marchait ensemble à la corniche. J’ai fait un pas vers les petits escaliers pour descendre et marcher quelques dizaines de mètres sur le sable. Vous comprenez où je voulais en finir avec elle 😉 . Elle m’a suivi. Tant mieux pour moi, il ne faisait pas très beau ce soir la, avec le brouillard on ne voyait que les phares des voitures.

Isolés au milieu du brouillard, loin des regards, il ne restait qu’un pas à faire pour baiser. (on a pas fait tout ce chemin pour jouer à cache cache) Bien sur, dans ce genre de situation il ne faut pas sauter directement sur la demoiselle. Il faut créer un pont, de tel manière que ça vient naturellement.

Le pont que j’ai utilisé était simple et évident : Zineb, pourquoi tu m’as fait ce tour de match de basket pour sortir avec moi ?

Elle : C’était pour te taquiner, fallait voir ta tête…

Moi : Menteuse, mais quelque chose me dit que c’était pour une autre raison…

Elle : Comme quoi ? (en rougissant de plus en plus)

Moi : Tu commences à rougir, je ne sais pas ce que ça veut dire… sinon jte laisse toute seule ici (chantage amoureux à la marocaine xD )

J’insistais, je l’ai bien taquiné pour un moment pour qu’elle cache le morceau et elle a fini par me dire « C’est parce que je voulais sortir avec toi, t’es brillant… je t’aime »

Conseil d’expert : Il faut toujours engager les filles d’une manière ou d’une autre à vous dire « je t’aime » en premier. Ne le dites jamais en premier.

A cet instant là, le pont était crée. Du coup tout ce qui est physique passera naturellement. Je l’ai embrassé et voulu passer à ce qui suit, par contre il faisait froid.

Ça aurait était une belle histoire si ça finissait ici. La fin est très merdique car après même pas un mois elle est parti voir ailleurs, un autre mec que je détestais.

C’était un peu de ma faute qu’elle m’avait trahit. Je vais vous expliqué comment ça s’est passé.

Si vous désirez lire la suite (je sais que vous êtes intéressés),
Laissez un simple bienvenu en commentaire en bas 😉

(A SUIVRE…)

Votre nouvel ami,
Chafik.

 

Attends mec ...

... un truc de Ouff cette vidéo.
Techniques de drague illégale.

Mate ce truc de la séduction subliminale.
Lire la vidéo du cours par ICI >>

séduction subliminale techniques

 


 


7 COMMENTAIRES

  1. Salut Chafik. Voila je te remercie pour ton courage et ta détermination a écrire les articles pour faire partager ton expérience à nous autres lecteurs. Je dois te dire que j’ai aimé la première partie de ton article, et je voudrais connaitre la suite de l’histoire.

    Cordialement.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE